Transformer et De-clicker ses objectifs photo pour la vidéo

Les objectifs de nos réflexs ont été conçus pour faire des photos, pas des vidéos. Pourtant la vidéo impose de nombreux impératifs incitant à convertir ces derniers en optiques de cinéma. Avant d’aborder les avantages et les inconvénients de la conversion d’un objectif photo en objectif de cinéma, vous devez garder à l’esprit qu’une telle transformation implique le démontage complet de l’objectif, annulant de fait la garantie dont pourrait bénéficier l’objectif. La réussite de la conversion n’est d’ailleurs jamais non plus garantie.

Généralement une telle opération sur votre objectif va amener  différentes modification permettant :

– d’atténuer la rotation de la bague de zoom ainsi que la bague de mise au point : quand vous utilisez un objectif photo pour tourner en vidéo, vous pourriez lui reprocher la sensibilité de ses bagues de zoom et de mise au point. Le moindre mouvement change le focus ou le zoom. L’un des principaux buts de la transformation des optiques est de rendre ses bagues de réglage plus résistantes (et donc de lisser les transitions de mouvement).

– de « dé-cliquer » l’ouverture : si vous utilisez un objectif à contrôle manuel de l’ouverture de diaphragme, sa conversion le « dé-clique » pour vous permettre de régler votre ouverture (« splits ») comme les vidéastes le font avec leurs caméscopes. Cela facilite les changements de plans quand le sujet se déplace et traverse des zones aux éclairages différents.

– d’ajouter des roues crantées : même si vous utilisez un système de follow focus intégrant des roues crantées, ce type de roue n’est généralement qu’un simple morceau de plastique qui se fixe autour de la bague de mise au point. Quand on convertit un objectif photo en objectif de cinéma, il est possible d’intégrer une roue crantée de follow focus dans l’objectif. Cela se fait parfois par le montage d’une roue crantée de mise au point en Delrin ajustée au diamètre de l’objectif.

– de modifier le sens de rotation des bagues de mise au point, de zoom et d’ouverture : sur certaines optiques (surtout celles de la marque Nikkor), le réglage de la mise au point, du zoom et de l’ouverture se fait en sens inverse de la plupart des optiques de cinéma. Cette direction peut être inversée au moment de la conversion de l’objectif. Sachez que c’est une opération très longue et qu’elle revient cher. Ce changement peut rendre la manipulation de l’optique plus intuitive, mais demandez-vous si la dépense en vaut réellement la peine.

Dé-clicker un objectif photo, mais qu’est-ce donc?

Les optiques les plus appropriés à une telle opération sont en particulier les Zeis ZF, les Nikon Ais, les objectifs Leica R, et les plus âgés et plus rares Zeiss / primes Contax. Ils ont une caractéristique commune, leur bague de diaphragme manuel s’enclenche et se déplace à intervalles variables. Quelle que soit ces dernières, ces différents “clics” (ou stops) gênent et n’aident pas à la mise au point. Cette fonctionnalité sur les bagues existe pour plusieurs raisons: permettre à l’opérateur de sentir les clics et se repérer au cours de réglage sans avoir à regarder à l’échelle (en supposant que vous savez où vous avez commencé). Deuxièmement, certaines lentilles d’ouverture manuelle sont à ressort pour garder les lames de l’iris serrées et réduire le jeu possible de ces dernières dans l’ouverture réelle. Les clics ont pour objectif de maintenir le ressort de traction de l’ouverture en position fermée ou ouverte. De la suppression de ces “clics” résulte un seul mouvement fluide qui permet des réglages d’ouverture sans acoup. Mais cette procédure est différente d’un objectif à l’autre, il est toujours nécessaire de démonter la lentille pour atteindre le mécanisme qui fournit les clics.

Si cela n’est toujours pas assez clair pour vous, je vous propose de regarder la vidéo ci-dessous ( une bonne vidéo vaut souvent mieux qu’un long discours!!)

Mais très peu de prestataires proposent ce type de service, pour ma part je n’en connais que trois: deux en Europe ( The Lens Doctor et  RP LENS) et un second aux USA ( Duclos Lens ).

Dommage que l’on ne puisse pas trouver ce type de service en France !

Cette procédure de “de-cliquage” est-elle une nécessité? Bien entendu non, mais elle permet de réaliser techniquement avec votre boitier HDSLR des images proche d’un rendu cinéma.



Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Transformer et De-clicker ses objectifs photo pour la vidéo”