Sunny Side of the doc: le carrefour internationnal des professionnels du documentaire.

(Article récupéré de mon blog Tv2Demain qui a eu un malaise de base de données .)

Petit escale cette semaine au Sunny Side Of the Doc de La Rochelle ! Ce salon est, si je peux m’exprimer ainsi, la Mecque du Documentaire au moins en France, un des rendez-vous mondial à ne pas manquer; on y rencontre des gens du quatre coins du monde : acheteurs, producteurs, diffuseurs, distributeurs, réalisateurs….On y enchaine les rendez-vous, on présente ses projets ou ses productions, on y rencontre d’autres sociétés de productions pour des co-prods, on s’y informe également sur les tendances des sujets, sur les nouvelles initiatives et on y remet également, en marge du marché international, des prix dans le cadre du “Grand écran documentaire“.

Lors du salon trois tendances ou sujets ont été mis en avant, traduisant les orientations ou les inquiétudes du marché: la “révolution verte” ou les programmes “green”, c’est à dire les contenus écologiques et sociétaux, les docu-fictions (ou docu-dramas) et l’information du moment pour le monde professionnel français, la télévision publique.

Cette édition de S.S.D à été personnellement enrichissante, différentes discussions se sont lancées, des rencontres fortes intéressantes se sont déroulées et des nouvelles collaborations peut-être engagées car comme tout producteur je suis à la recherche de nouveaux projets, sujets ou de nouvelles compétences. Il m’a été agréable de pouvoir converser et échanger avec d’autres confrères français ou étrangers sur l’évolution du marché et l’émergence des nouveaux médias ( je reviendrai et développerai ce sujet dans un prochain post).

Pour information, le prix “Sunny Side of the Doc” 2008 a été attribué jeudi au Bulgare Andrey Paounov pour son film “The Mosquito problem” dont voici le trailer:

Le prix “Green”, récompensant le meilleur film sur l’environnement, a été décerné à la Britannique Franny Armstrong pour “The age of stupid“. Et le prix XDC-Télérama, assorti d’une aide à la sortie en salles et à la promotion du film récompensé, a été exceptionnellement attribué à deux productions qui n’ont pu être départagées: “The age of stupid” une nouvelle fois récompensé par XDC, tandis que Télérama a soutenu “Britz” du Britannique Peter Kosminsky.