Nikon D800 E, un très bon réflex mais pas forcément pour la vidéo !

Récemment j’ai pu prendre en main quelques heures le dernier Nikon D800 E pour quelques petits essais et me faire une idée sur le mode vidéo que délivre ce jolie boîtier.

Sur le papier, le dernier né des dslrs de chez Nikon présente de sacrés atouts pour les images animées : FullHD 1080p à 24, 25 ou 30 im./sec., sortie HDMI non compressé en 4:2:2 8 bits, 2 prises pour l’audio (1 entrée micro externe ajustable manuellement & 1 sortie casque pour monitoré le son avec vumètre), réglage des paramètres de prise de vue en cours de tournage, 2 modes  de recordage “crop” ( plein format pour le FX et le format DX (coeff x 1,5), etc…

Nikon_D800_E

Voilà pour la présentation, côté pratique j’étais très content et tout aussi impatient de pouvoir vérifier par moi-même ces différents attraits très excitants !

Après une mise en route et une revue du menu, il était temps de passer aux choses sérieuses et de faire quelques essais en vidéo.

Pas de choses compliquées, juste quelques séquences afin de se faire une rapide idée sur le fonctionnement et le rendu du Nikon dans un environnement ensoleillé en plein centre de ville avec par conséquent autour de moi des éléments d’architecture.

Après un rapide test par ce belle après-midi aux couleurs estivales, voici mon rapide point de vue et sentiment:

– L’auto-focus avec tracking et détection de visage offre une réactivité et efficacité à perfectionner, un peu long à mon sens. Rien ne vaut par exemple pour un rack focus le mode manuel pour avoir une totale satisfaction!

– A noter également que l’on retrouve lors de l’enregistrement d’une séquence le bruit du moteur de l’autofocus ainsi que le changement de diaphragme lors de sa manipulation.

– A présent point de vue des résultats du mode vidéo. Même si les DSLRs sont déjà connus pour des problèmes liés au rolling-shutter, l’aliasing et le moiré, je me doutais que le D800 E n’allait pas déroger à la règle mais espérais qu’après 5 années d’existence de ce type de matériels certaines améliorations significatives auraient apportées!  Et là, je n’ai pas voulu y croire et me suis dit que j’avais du faire une erreur dans les réglages initiaux!

Ce n’est pas niveau rolling-shutter, bien présent effectivement mais qui pour toute personne habituée aux photocamescopes est habituel si je peux me permettre, mais plutôt tout ce qui concerne les problèmes d’aliasing et de moiré très visibles. En effet, dépourvu contrairement à son frère le D800 d’un filtre passe-bas anti-aliasing (autrement appelé par certains anti-crénelage) dans le but d’améliorer le piqué photo et d’obtenir les plus fins détails sur une image, il se voit alors affligé d’une présence de moiré et d’aliasing de façon prononcée. A y regarder même de plus près on peut s’apercevoir de la présence d’artefacts et “faux détails” de type macro-blocks dans les aplats.

Malgré quelques essais supplémentaires et des recherches dans le menu pour essayer d’atténuer ces “imperfections”, je peux qu’en conclure que le D800 E n’est pas très adapté au mode vidéo ! Ou bien en connaissance de causes de le dédier à des plans bien spécifiques! Par exemple, je le déconseillerais pour tous ce qui est images pleines de détails comme ça peut-être souvent le cas pour un paysage ou une architecture, mais de s’en servir plutôt sur des plans à faible profondeur de champ étudiés niveau composition et matières présentes!

Pour illustrer mes précédents propos je vous invite à jeter un oeil sur la vidéo réalisée par le site de référence spécialisé dans les tests DPReview ici ou regarder tout simplement la vidéo ci-dessous qui illustre également mes propos:

Cependant dans un proche avenir afin d’obtenir des résultats corrects en mode video avec ce boîtier, un espoir persiste! Celui-ci pourrait provenir de la société Mosaïc Engineering qui a commercialisé ces derniers mois un filtre anti-aliasing ou moiré pour le Canon 7D ou le 5D Mark II( VAF-7D & VAF-5D2)et qui assure travailler sur le problème des boîtiers Nikon!

Mais d’ici là et pour ma part ( 😉  je précise car je sais que je ne vais pas me faire que des amis en disant ça), ce petit test me laisse dire que les performances du D800 E, ne sont pas à ce jour adaptées pour une utilisation “généralisée” du boîtier en mode vidéo,  la plupart des rushes obtenus étant difficilement exploitables au final! Je reste donc sur ma faim et espère pouvoir d’ici peu tester le D800 pour me réconcilier avec ce boîtier qui fait en revanche des photos de grandes qualités!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Nikon D800 E, un très bon réflex mais pas forcément pour la vidéo !”