Pensez au capteur !

Cela fait plus de deux mois que je n’ai pas pris mon clavier pour écrire quelques lignes sur ce blog. Grosses activités professionnelles, manque d’inspiration, épreuves familiales ont fait que j’étais moins disponibles pour écrire. Je tiens également à m’excuser auprès de ceux qui m’ont laissé des messages auxquels je n’ai pas répondu ou bien très tardivement. J’espère toutefois qu’ils ne m’en voudront pas trop!
Revenons à présent à l’objectif et au sujet de ce blog plutôt que de vous faire part de mes humeurs personnelles.
J’ai souvent parler de matériels et de toutes sortes de périphériques dans les différents articles que j’ai eu l’occasion d’écrire ces dernières années, mais à présent et pour ce premier article de l’année je tenais à parler d’une des pièces majeures de nos boîtiers numériques sans laquelle vos images n’existeraient pas: le capteur.
Je ne vais pas revenir sur les différents formats disponibles sur le marché mais tout simplement vous parler d’une chose primordiale le concernant et bien souvent négliger par la plupart des gens notamment dans le domaine de la vidéo avec des DSLR.
En effet cette pièce maîtresse de nos appareils doit être bichonnée et manipulée avec précaution. On ouvre, on ferme, on change d’objectif. Les poussières entrent, sortent, et puis s’accumulent petit à petit sur le capteur, avec à la clé des points sombres qui apparaissent sur les photos. De plus un capteur numérique est sensible à toutes les conditions atmosphériques (choc thermique, pollution, ambiance bord de mer, etc…). Entrainant progressivement la formation et le dépôt d’un voile, finissant par ternir les vidéos ou les photos et ainsi, les rendent moins nettes. A noter également que ce voile retient aussi les poussières (sèches, grasses)…
Mais il n’est pas la peine d’atteindre quelques cessions d’utilisation pour nettoyer son capteur, ce nettoyage devrait être systématique dès l’achat de l’appareil et sa sortie de boite. En effet, il n’est pas rare de constater en sortie d’usine que le résultat de nos photos ou vidéos semblent alors ternes ou en mal de piqué, ceci quelque soit la marque ou le modèle de l’appareil. Ceci est notamment du à la présence d’un voile chimique sur le capteur pouvant entrainer de plus le captage et la fixation de poussière.
Vous me direz qu’il suffit alors de se procurer un Kit de nettoyage avec un ionisateur et de réaliser la manipulation de nettoyage décrite sur le web dans de nombreuses vidéos ! Bien entendu, pourquoi pas?
En tout cas pour ma part je préfère passer par un spécialiste qui réalisera une opération en profondeur une à deux fois par an afin de m’assurer de l’efficacité de l’opération. Ce qui ne m’empêche pas de réaliser moi-même un nettoyage “soft” de mon boîtier entre d’eux et après chaque grosse utilisation avec une poire soufflante et un pinceau souple.
Pour les deux gros nettoyages annuels, je confie mes boîtiers à un prestataire près de chez moi à Bordeaux qui me bichonne ces derniers lors d’un nettoyage en profondeur. Au cours de l’opération, il ne se limite pas à un dépoussiérage mais inclut un nettoyage chimique de la surface du capteur pour enlever une fine pellicule terne,  voire parfois les traces d’un précédent nettoyage, afin que la surface soit la plus propre possible.
Grâce à cette étape et cette potion chimique à la formule “secrète” (et oui espionnage industriel oblige 😉 ) ne laissaint aucun dépôt ou résidus, il en résulte une optimisation de la transparence accroissant par ce biais la quantité d’informations reçues par le capteur du boîtier.
Je peux vous assurer que le résultat est flagrant et se voit notamment en visualisant l’histogramme ou le poids du fichier de votre photo et par conséquent de vos vidéos également!
Pour preuve par exemple, ci-dessous 2 images avec leurs histogrammes issues d’un capteur Micro 4/3 du Panasonic GH2 récemment nettoyé; le résultat est tout aussi parlant pour tout autre capteur (Plein format, APS-C…) :
Avant Nettoyage

******

Après Nettoyage

Comme vous pouvez le constater sur l’histogramme le capteur y gagne nettement en gain faisant disparaître les parasites.

Ci-dessous d’autres exemples issus du site du prestataire peut-être plus explicites (je peux vous assurez que c’est représentatif de la réalité ):

Avant Nettoyage

****

Après Nettoyage

Comme décrit plus haut dans l’article et comme vous pouvez le constater sur les précédentes captures d’écran, le poids du fichier à tendance à augmenter qualitativement du fait que le capteur reçoit après nettoyage plus d’informations. Certains professionnels ou revendeur connaissant le travail de Serge Lenormand (et oui car ce prestataire à un prénom & un nom) disent même que sa technique de nettoyage permet de récupérer au minimum +1 ev sur son boîtier! En tout cas il est vraie que la méthode de Serge à fait ses preuves et qu’elle est validée et promue par de nombreux clients professionnels ou amateurs depuis de nombreuses années, venant non seulement de la région mais également de tout le territoire nationale. Pour ma part à chaque fois que je récupère mes boîtiers chez Aquitaine Photo Réparations je suis enchanté du résultat et ne peux aller que dans le sens de ces aficionados de la méthode de “Mr Serge”!

Il me semble qu’il était important de parler du nettoyage du capteur et d’écrire quelques lignes sur cette opération car il est important de ne pas négliger l’entretien de son appareil DSLR et notamment de son capteur. Votre boîtier est bien souvent un investissement conséquent qu’un entretien régulier permet de pérenniser. En effet à mes yeux, c’est un peu comme acheter une extension de garantie : vous augmentez les chances que votre appareil reste efficace et fonctionne bien pendant de nombreuses années.

Bien entendu pour certains d’entre vous, notamment ceux aguerris à l’univers de la photo, ces quelques paragraphes ou rappels leur paraîtront comme inutiles ou bien comme faisant appel à une évidence. Mais je peux vous assurer que bien souvent nombre de vidéastes, utilisant de fait leur boîtier majoritairement pour la vidéo, omettent de penser à cet entretien régulier du capteur et se privent alors de tous les bienfaits d’une telle opération ( gain amélioré, netteté accrue, colorimétrie relevée…).

En conclusion, je ne peux que vous encourager à penser régulièrement à entretenir manuellement l’extérieur de votre boîtier (pinceau+poire)  puis une fois ou deux par an, faites réaliser un dépoussiérage et un nettoyage en profondeur  chez un professionnel afin de remettre en “état” votre capteur et vous garantir une optimisation optimale de ce dernier.

Pour information et pour ceux qui seraient intéressés par la méthode “secrète” de Serge Lenormand  voici ses coordonnées pour lui rendre visite ou le contacter pour lui envoyer votre boîtier:

Aquitaine Photo Réparations

32 Rue Chabrely, 33100 Bordeaux

Tel: 05 56 32 01 02

Le prix du Nettoyage/Dépoussiérage est variable suivant la taille du capteur (APS-C, Micro4/3,24×36 ou plein format…) je vous conseille donc de l’appeler pour avoir un devis.