Test du déclencheur distant TriggerTrap

Au cours de ces derniers mois, il m’a été nécessaire de réaliser des Time-lapses pour certaines commandes ou missions ! Certains appareils proposent il est vrai l’option intervallomètre en interne, mais pour des marques telles que Canon ou Sony et d’autres d’ailleurs, ces dernières n’ont pour le moment pas trouver utiles de proposer cette fonction sur leur boîtier. De ce fait, il est alors nécessaire de posséder une télécommande avec intervallomètre pour déclencher ses séquences de Time-lapse.

Pas vraiment très pratique! Cela nécessite d’anticiper sa séquence de shoot ou d’emmener avec soi à chaque instant ce périphérique qui prend tout de même quelque peu de place.

C’est pourquoi au lieu d’utiliser un intervallomètre classique j’ai pu grâce à mes amis de Lovinpix me procurer le système TriggerTrap.

Pourquoi? Premièrement parce qu’il prend moins de place qu’un intervallomètre classique, puis parce que de nos jours, la plupart d’entre nous, nous avons à chaque instant notre portable en notre possession (voir pour certains notre tablette numérique), exit également la plupart du temps la problématique de s’assurer que l’on ne manque pas de piles plates CR ou autres, d’avoir avec soi la bonne télécommande par rapport au boîtier présent… Tout en ayant une solution qui a l’avantage de proposer en plus de la classique option pour le Time-lapse d’autres possibilités de déclenchement à distance tout aussi intéressantes.

Le produit TriggerTrap est basé sur la possibilité d’utiliser comme contrôleur votre smartphone via l’application éponyme disponible sous IOS et Android. Une fois votre mobile relié à un petit boîtier, lui-même interfacé avec votre dslr, une multitude de possibilités s’offrent à vous grâce à ce nouveau type de déclencheur!

Voici un petit récapitulatif visuel de l’application en version Android:

Menu d’accueil de l’interface:

Timelapse
Option classique, l’appareil photo se déclenche à intervalle régulière suivant une durée et un nombre de déclenchement défini en aval.

Timewarp
Timelapse sur lequel il est possible de faire varier les intervalles sur une période de temps afin de ralentir ou d’accélérer le déclenchement.

DistanceLapse
Basé sur la position GPS de votre mobile, l’appareil photo se déclenche suivant votre déplacement en fonction du réglage défini en terme de distance parcourue.

Star trail
Comme l’indique son nom, ce mode est idéal pour les séquences nocturne d’astronomie, il permet d’obtenir une série de photos avec une vitesse d’obturation lente.

Bramping ( Bulb Ramping)
Idéal lors des transitions jour/nuit par exemple, ce mode permet de réaliser un timelapse en modifiant l’exposition. Vous choisissez simplement votre première exposition et votre dernière exposition afin de prévoir les changements de luminosité durant votre séance!

Sound Sensor
Suivant vos réglages de sensibilité sonore, l’appareil prend une photo dès qu’un son est émis.

HDR et HDR timelapse
Ce système vous permet également de faire des photos HDR et de les combiner avec le mode timelapse.

Wi-Fi Slave
Vous pouvez ce système comme un déclencheur sans fil en prenant votre photo avec un autre système sans fil via wifi.

A partir de là quelques petits tests terrains ont été envisagés avec le concours de mon ami Manuel Pédoussaut au cours de ces derniers mois afin de pouvoir en donner un retour d’expérience.

En décembre 2013, l’observatoire spatial GAIA est lancé à bord d’une fusée Soyuz depuis le port spatial européen de Guyane. Afin de documenter la mission scientifique, des séquences Time-Lapses ont été réalisées lors de cette mission dont certaines prises de vue avec le concours du TriggerTrap lorsque les restrictions de sécurité le permettaient.

Le TriggerTrap a été également utilisé au moment de la séquence de tir,  afin de réaliser une image en pause longue (2 min env.).

Ainsi, alors qu’il faisait encore nuit au moment de la préparation, le triggerTrap a été relié facilement à une tablette Samsung et un boîtier Nikon D800E. La facilité d’utilisation et la simplicité de cette solution a facilité grandement la tâche.

Une fois l’exposition réglée sur le mode BULB sur le boitier Nikon, il n’y avait plus qu’à déclencher en tenant compte du fait qu’à l’allumage des moteurs la luminosité serait très voire trop forte. D’où la décision d’utiliser sur l’application le mode “Press and Hold”.

Cette solution a permis de se concentrer sur l’évolution de la fusée dans le cadre, dont le résultat est une trainée du lanceur parfaite malgré les lumières du jour naissantes.

Autre test de Time-lapse avec ce produit, au cours du CES 2014 pour une autre commande. Pour se faire cette fois-ci, au lieu de l’utiliser avec un des derniers boitiers DSLR des différentes marques, il a été préféré l’utilisation d’un vieux Canon EOS 350D. Pourquoi me diriez-vous? Tout simplement pour vérifier la compatibilité du triggertrap avec les vieux modèles de réflex – à condition également d’avoir la connectique télécommande adéquate vis à vis du modèle utilisé – mais aussi de donner une seconde jeunesse à ce très bon boîtier et lui permettre de sortir de sa boîte  ou du grenier de temps à autres.

Côté utilisation du dongle Triggertrap et parmi les 8 Modes présentés, seule son utilisation première a été utilisé: l’intervallomètre!
Une nouvelle fois connecté et mis en service très rapidement, on ne peut qu’apprécier à nouveau sa souplesse de mis en service! Il suffit de connecter à son boitier DSLR le petit boitier relié à son téléphone, de là plus qu’à lancer l’application Triggertrap et choisir la fonctionnalité choisie. Après avoir effectué le paramètrage, il n’y a plus qu’à appuyer sur le bouton rouge sur l’écran et attendre la fin des huit heures de captation.

Les autres fonctionnalités nommées précédemment n’ont pu être utilisé au cours de ces missions ou commandes soit par manque de temps, soit par restrictions de sécurité ou tout simplement que les conditions proposées ne s’y prêtées pas. Les ayants testé à titre “privé”, il est vrai qu’elles sont plus spécifiques mais elles restent néanmoins toutes aussi efficaces pour certains besoins.

En tout cas ce qui est appréciable avec cette solution de TriggerTrap c’est le peu d’encombrement du dongle ( il peut facilement se glisser dans une poche d’un pantalon ou d’un sac), la qualité, la simplicité et le design de l’interface de l’application téléphone ainsi que son efficience.

A noter que l’application fonctionne en tâche de fond sur votre téléphone pour poursuivre sa mission au cas il vous est nécessaire de passer un appel par exemple ou de surfer ne même temps !
Cependant, côté pratique et de part l’utilisation terrain que j’ai pu avoir, j’aurais tendance à conseiller lors d’une utilisation prolongée de l’application sur une session, de se procurer deux petits accessoires supplémentaires:

Un système de support porte-flash pour votre téléphone pour ne pas avoir à tenir son téléphone tout au long de la prise de vue, ou de laisser tout simplement en suspend avec votre dongle.

Une batterie de voyage pour votre téléphone ou votre tablette pour bien entendu éviter la coupure intempestive d’alimentation lors d’une session longue. Et puis ça sert toujours!!

Pour conclure après quelques temps d’utilisation, ce produit Triggertrap vaut la peine de faire parti des accessoires des sacs photos!

En effet, ce qu’il faut retenir en résumé:

Les points +

– Facilité d’utilisation,

– Conception solide,

– Déclencheur multi-fonctions,

– Peut rajouter des fonctionnalités à votre appareil via son application ( Fonction HDR, déclenchement sonore automatique…),

– Encombrement très restreint (facile à glisser dans un sac, une poche de pantalon…) = Portabilité maximale,

– Une application ergonomiquement réussie, fiable et gratuite au téléchargement,

– Peut-être utiliser soit avec un téléphone ou une tablette,

– Pas d’accus ou de piles plates supplémentaires nécessaires à son bon fonctionnement (cela ne peut que faire du bien à la planète! ),

– Le prix (env. 33€) rend la solution Triggertrap moins onéreuse que la plupart des télécommandes ayant la fonction d’intervallomètre.

– [Dernière minute] Le Triggertrap fonctionne et interagit avec la montre connectée PEEBLE.

Les points –

– Malgré un grand choix de boitiers, il est dommage que certains boitiers ne soient pas reconnus, notamment par exemple la caméra GoPro. Il est donc nécessaire de vérifier sur le site du constructeur la compatibilité de son matériel.

– L’application Android ne fonctionne pas sous les anciennes versions du système d’exploitation. Vérifiez donc la compatibilité de votre OS par rapport à la version de l’application. Il serait bien que l’application marche sous android 4.1 par exemple (mon vieux HTC sous 4.1 n’accepte pas l’application, dommage! Ça éviterait la peur de perdre un téléphone ou une vieille tablette pourquoi pas!)

Le Dongle Triggertrap est disponible à la vente sur le site LOVINPIX.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *